L’hivernage est une opération essentielle pour l’entretien de votre piscine. Elle permet à la fois de protéger vos équipements durant l’hiver, et de faciliter sa remise en service à l’arrivée des beaux jours. L’hivernage de votre piscine peut être actif ou passif, selon le climat de votre région.


Hivernage actif ou dynamique

L’hivernage actif consiste à faire fonctionner la filtration de la piscine, mais au ralenti et en ciblant surtout les heures où l'eau risque de geler. 2 à 3 heures par jour suffisent : l’essentiel est de s’assurer que l’eau soit suffisamment en mouvement pour éviter la formation de gel.

On débutera l’hivernage lorsque l’eau sera descendue et stabilisée en dessous de 12°c. Un coffret électrique est fortement recommandé pour sécuriser la filtration en la déclenchant quand la température atteint le seuil défini. Le traitement de l'eau devra être encore effectué, mais avec des quantités de produit très faibles, tout comme le nettoyage du bassin. La couverture de protection n’est pas nécessaire, toutefois, si vous faîtes le choix de ne pas couvrir votre piscine, vous devrez veiller à la nettoyer d’autant plus régulièrement afin d’éviter une accumulation de résidus extérieurs (feuilles, insectes, etc.).

La méthode de l’hivernage actif permet donc de profiter du côté esthétique de la piscine toute l'année et de faire l'économie d'une bâche d'hivernage. Elle est toutefois réservée aux piscines situées en zone tempérée, où l’eau n’a que très peu de chances de geler, ou alors où les gelées ne sont que de très courte durée. Pour approfondir le sujet, nous vous invitons à découvrir notre page consacrée aux avantages et inconvénients de l’hibernage actif.


Hivernage passif ou total

L’hivernage passif est la méthode la plus répandue qui consiste à arrêter complètement la filtration, protéger la structure et les équipements grâce à des flotteurs, gizmos, bouchons... Le traitement de l'eau se fera grâce à un produit d'hivernage et un anticalcaire. Un détartrage du filtre est également recommandé.

L’hivernage passif nécessite l'installation d'une bâche d'hivernage, de préférence opaque, et permet de se désintéresser complètement de la piscine pendant toute la période hivernale. Il est idéal de s’équiper d’une bâche d’hivernage sur mesure, pour correspondre entièrement aux spécificités de votre piscine.

L’hivernage passif présente l’avantage de réclamer très peu d’entretien pendant toute la durée de l’hiver. L’inconvénient est sa préparation, plutôt fastidieuse, et la remise en service, qui réclame également plus d’efforts.

Si vous habitez dans une région où le gel est fréquent en hiver, vous devrez obligatoirement opter pour cette méthode. L’hivernage passif est également recommandé pour les résidences secondaires, afin de vous assurer de n’avoir aucun entretien à assurer pendant la saison froide.


Type de piscine et contraintes d’hivernage

Les contraintes d’hivernage diffèrent en fonction de votre type de piscine. Nous vous invitons à vous renseigner en lisant le reste de notre guide selon les spécificités de votre bassin.

·      Hivernage d’une piscine en bois

·      Hivernage d’une piscine tubulaire

·      Démontage et hivernage d’une piscine autoportante