L’hivernage de votre piscine est un passage obligé à chaque saison froide. La première fois, il est normal d’avoir des interrogations sur la marche à suivre et les différents choix s’offrant à vous. A l’approche de l’hiver, vous pourrez opter pour deux méthodes au choix : l’hivernage actif ou l’hivernage passif. Les deux ont vocation à protéger vos équipements tout en facilitant la remise en service de votre piscine au printemps.


Le principe de l’hivernage actif

L’hivernage actif consiste à garder le système de filtration en fonction, mais au ralenti. En fonction de la température de l'eau, la pompe sera déclenchée afin d'éviter le gel de l'eau. L'entretien s'effectue comme pendant la saison estivale. Cette méthode est déconseillée pour les régions très froides.


Les différentes étapes de l’hivernage actif

Pendant un hivernage actif, le traitement chimique de l'eau doit toujours être effectué. Pour plus de simplicité, des produits longue durée peuvent être utilisés. La régulation du pH doit toujours être effectuée.

Pour éviter le gel, le système de filtration doit être en fonctionnement dès que nécessaire lorsque la température extérieure l'impose. Il est indispensable d'utiliser un coffret hors-gel électronique ou un thermostat mécanique afin de déclencher la pompe dès que la température atteint le seuil défini. Il est d’usage de filtrer 2 à 3h par jour en période d’hivernage actif.

Le nettoyage de la piscine doit continuer, et une bâche d’hivernage filtrante peut être utilisée pour protéger le bassin des impuretés. L’idéal étant d’opter pour une bâche d’hivernage sur mesure, adaptée aux dimensions de votre piscine. La bâche est néanmoins facultative si vous souhaitez continuer à profiter de la beauté de votre piscine et maintenez une très bonne régularité du nettoyage.

< Découvrez tous nos produits et accessoires pour un hivernage actif réussi >


Les avantages et inconvénients de l’hivernage actif</h2>

Contrairement à l’hivernage passif, l’hivernage actif permet de conserver la piscine découverte et en conserver ainsi tout son aspect esthétique. Il permet également l'économie d'une couverture d'hivernage. La qualité de l’eau est préservée grâce à une filtration et un entretien continu. La pompe, en activité au moins quelques heures par jour, est également protégée contre un éventuel grippage dû à un arrêt trop long. Globalement, la méthode de l’hivernage actif est simple à mettre en place, et la remise en service de la piscine est plus rapide à l’arrivée des beaux jours.

Cette méthode implique en revanche des dépenses de produits chimiques et d'électricité pour conserver une eau propre. L’hivernage actif nécessite également de continuer le nettoyage de la piscine tout au long de l'hiver et en assurer la sécurité, ce qui n'est pas nécessaire dans le cadre d'un hivernage passif.

Vous possédez une piscine bois, tubulaire ou autoportante ? Ce type de bassin peut générer davantage de contraintes. Pour davantage d’informations, nous vous invitons à lire également :

·      Hivernage d’une piscine en bois

·      Hivernage d’une piscine tubulaire

·      Démontage et hivernage d’une piscine autoportante