Afin de protéger ses installations et d’assurer une durée de vie optimum de son matériel, il est important d’hiverner sa piscine à l’arrivée de la saison froide. Découvrez ici les spécificités de l’hivernage d’une piscine tubulaire pour assurer le bon déroulement de vos opérations.

Hivernage passif d'une piscine tubulaire

Lorsque le froid s’installe, deux possibilités s’offrent à vous, l’hivernage actif ou passif. Nous détaillerons ici le déroulement des opérations d’un hivernage passif pour une piscine tubulaire. Vous pourrez trouver d’autres informations sur notre page consacrée à l’explication des étapes d’un hivernage actif.

A quel moment hiverner sa piscine tubulaire ?

L'hivernage de la piscine peut être effectué quand la température de l'eau passe en dessous du seuil des 15°C. Si ce dernier est effectué trop tôt, dans une eau à température trop élevée, le produit d'hivernage ne pourra être efficace et pour lutter contre le développement des algues.

Le nettoyage du bassin

Il est essentiel avant de procéder à l'hivernage de nettoyer parfaitement le bassin de votre piscine. Il conviendra donc de soigneusement brosser les parois, la ligne d'eau, les escaliers…Pensez également à bien vider les skimmers.

Si vous utilisez un robot, vous devrez veiller à vous assurer de la température minimale de fonctionnement du nettoyeur.

Le nettoyage du système de filtration

Dans la mesure où le système de filtration reste à l'arrêt pendant toute la période d'hivernage, vous devez penser à le nettoyer et le détartrer avec un produit spécifique avec la mise en sommeil. Pour l'entretien des filtres à sable, cartouches ou diatomées, nous vous recommandons de vous tourner vers les produits HTH Filterwash ou Bayrol Decalcit Filtre.

La désinfection de l'eau

Avant d’hiverner votre piscine tubulaire, il est indispensable d'ajuster le pH et d'effectuer un traitement choc (chlore, brome ou oxygène en fonction de la méthode de traitement habituellement utilisée) afin de garantir la bonne désinfection de l'eau du bassin. Il est recommandé de filtrer au moins 24 à 48 heures sans interruption après l'ajout du traitement choc.

Préparation du bassin

Afin de protéger la structure, les canalisations et les différents équipements de la piscine du gel, il conviendra de :

  • Baisser le niveau de l'eau en dessous des buses de refoulement
  • Stopper la filtration
  • Vidanger la pompe, le filtre, les tuyaux, les équipements périphériques (pompe à chaleur, traitement automatique)...
  • Isoler la piscine en bouchant les buses grâce à des bouchons ou en fermant les vannes d'arrêt pour les modèles équipés
  • Retirer la filtration, le skimmer et tous les accessoires afin de les ranger dans un endroit sec et tempéré.

Le traitement de l'eau

Le traitement de l’eau est indispensable pour lutter contre le développement des algues et des micro-organismes. Il est donc nécessaire de verser à différents endroits de votre bassin un produit d'hivernage spécial. Pour lutter contre la formation de calcaire, il vous faudra également verser un produit anti-calcaire. Vous mélangerez ensuite l'eau du bassin grâce à un manche télescopique afin de répandre au mieux les produits.

Il est possible de verser ces produits avant l'arrêt de la filtration. Cela implique de gaspiller une partie du produit de traitement lorsque vous baisserez le niveau de l'eau.

Installation des accessoires anti-gel

Afin de protéger la structure, il est nécessaire d'installer des flotteurs d'hivernage dans toute la diagonale de la piscine. Vous devez absolument éviter que de l'eau ne vienne s'infiltrer dans les canalisations préalablement vidangées. Pour cela, il vous faudra vous assurer de l’étanchéité des skimmers, buses de refoulement, prises balai... en utilisant des bouchons d'hivernage et gizmos.

 

< découvrez tous les produits et accessoires pour un hivernage passif réussi en cliquant ici >

Couvrir le bassin

Une fois toutes les opérations ci-dessus effectuées, il est indispensable de couvrir la piscine avec une bâche d'hivernage pour piscine tubulaire pour protéger la piscine des intempéries, du froid, des impuretés et limiter le développement des algues.

Un vide bâche peut être utile pour éviter les poches d'eau qui peuvent s'accumuler sur la couverture, notamment pour les piscines hors-sol.

 

< découvrez toutes nos couvertures d’ hivernage pour piscines tubulaires en cliquant ici >

Les erreurs à éviter

  • Hiverner trop tôt ou trop tard
  • Hiverner une piscine avec des saletés ou une eau avec des bactéries
  • Vider entièrement le bassin
  • Utiliser une bâche à bulles comme couverture d'hivernage
  • Ne pas vidanger les canalisations
  • Ne pas utiliser d'accessoires d'hivernage : flotteurs, bouchons, gizmos (il n'existe pas de produits anti-gel)
  • En cas de gel, ne pas chercher à casser la glace

 

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour l’hivernage de votre piscine tubulaire. Vous hésitez entre une piscine tubulaire, une piscine bois, ou une piscine autoportante ? Renseignez-vous sur les différentes contraintes d’hivernage en lisant également :