Parmi les solutions de traitement de l’eau de piscine, le chlore est le plus répandu et le plus connu. Celui-ci peut être utilisé sous forme de pastilles ou de chlore liquide. Il empêche la formation d'algues et élimine les bactéries, et son utilisation est à la fois simple et très efficace.


Les différents types de chlore

Il existe deux familles de chlores : le chlore stabilisé et non stabilisé.


Le chlore stabilisé

Un chlore stabilisé (étiquette bleue chez HTH) libère un stabilisant appelé acide cyanurique. Celui-ci offre une protection contre l’action destructrice des U.V. du soleil. Cependant, une concentration trop importante de stabilisant dans l’eau peut entrainer une dégradation de l’efficacité du chlore, l’eau devient alors verte et trouble. On parle ici de sur-stabilisation. Mais le chlore lent est indispensable pour la désinfection du bassin afin de préserver sa qualité, sa transparence, et pour assurer ainsi le confort des baigneurs.

Parmi les chlores stabilisés, il existe des chlores multifonctions permettant de désinfecter l'eau, la rendre cristalline, détruire les algues et prévenir leur réapparition. Ce type de chlore peut aussi servir de floculant. Le chlore multifonctions comporte une grande partie des produits pour le traitement de l'eau de la piscine. Vous n'avez donc pas besoin de faire chaque semaine des ajouts de produits supplémentaires.


Chlore Non Stabilisé

Pour éviter les problèmes de sur-stabilisation, il est possible d’utiliser du chlore sans stabilisant. Pour le reconnaître, on distinguera le chlore non stabilisé grâce à son étiquette rouge chez HTH.

L’inconvénient du chlore sans stabilisant est sa possible dégradation sous l’action des rayons U.V. Il est cependant possible de compléter son action en ajoutant un stabilisant à faible dose.


Étapes du traitement au chlore

Pour un meilleur aperçu des étapes du traitement au chlore, vous pouvez vous référer au plan de traitement ci-dessous.

Traitement au chlore HTH


Mesurer et doser le chlore

Un taux de chlore doit être compris entre 1,5 et 2 mg par litre. La mesure se fait grâce à des bandelettes ou ce que l’on appelle des « chlore-test ». Certains appareils électroniques permettront cependant d’avoir une mesure plus précise. Les pastilles DPD permettent quant à elles de mesurer le taux des différents composants du chlore.

Selon les résultats observés, vous devrez alors ajuster la dose de chlore. Si celle-ci est trop élevée, vous pourrez arrêter ponctuellement le traitement afin de faire diminuer la concentration de chlore dans votre piscine.


Les avantages et inconvénients du chlore

Le traitement au chlore présente de nombreux avantages. Son excellent pouvoir antibactérien et algicide le rend très efficace pour conserver une bonne qualité de l’eau. Très simple à utiliser, il s’agit également d’une méthode économique pour le traitement de votre piscine.

Ces principaux inconvénients sont liés à sa puissance antibactérienne. Celui-ci peut être irritant pour les yeux, les muqueuses, et la peau, en particulier pour les personnes à tendance allergiques ou ayant la peau sensible. Il existe néanmoins des alternatives au chlore si vous souhaitez éviter ces inconvénients.


Les alternatives du traitement au chlore

Pour éviter de vous retrouver avec une eau trouble, verte ou laiteuse[n1] , il existe plusieurs alternatives au chlore :

·      Le traitement à l’oxygène actif,

·      Le traitement au brome,

·      Le traitement par électrolyse au sel,

·      L’utilisation de lampes UV pour piscine[n2] .

Nous vous invitons à consulter nos articles dédiés pour découvrir les avantages et les inconvénients de chaque méthode de traitement.

Notez que pour assurer la qualité de l’eau de votre piscine, la désinfection doit être accompagnée d’un équilibrage constant du pH. Découvrez dans cet article comment corriger un pH piscine trop bas ou trop haut[n3] .